Glas Goggomobil (1954-1966)

 

Publié par Philippe Baron le 30 mars 2016. 

 

Petites voitures basiques, les Goggomobil, nées à Dingolfing en Bavière dans l’Allemagne d’après-guerre, sont une option bienvenue pour les nombreuses familles au revenu modeste qui ne peuvent acquérir un véhicule de transport qu’à un prix exorbitant. Considérée comme un objet de luxe, la voiture devient alors accessible grâce à l’offre populaire Goggomobil de la firme allemande Glas Iseria, connue pour ses scooters Goggo.

 

Goggomobil T250 - Photo : Schlumpf-papa
Hans Glas

Glas se lance dans la construction automobile en 1954 avec la Goggomobil destinée à une clientèle ouvrière et populaire. Auparavant, la firme allemande Glas Iseria produisait des machines agricoles avant de mettre au point un scooter, le scooter Goggo, Goggo étant le diminutif du prénom du petit fils de Hans Glas, le propriétaire de l’entreprise. La Goggomobil se présente en berlinette 2 portes, pouvant transporter deux adultes et deux enfants. Elle est équipée d’un moteur 2 temps à 2 cylindres, refroidi par air. A l’origine, ce moteur était de 250 cm3 avant de proposer des cylindrées supérieures 300 et 400 cm3 pour permettre une vitesse de pointe approchant les 90 km/h.

 

 

La Goggomobil est déclinée en trois versions : Sedan (T), Coupé (TS) et utilitaire (TL). L’utilitaire Transporter connut un grand succès. Plus de 2 000 véhicules ont été produits rien que pour la Poste Fédérale Allemande entre 1957 et 1965. A partir de 1958, la firme passe au 4-temps avec l’augmentation de cylindrée de ses nouveaux modèles. Avec le moteur de 400 cm3 de 20 ch, la Goggomobil peut maintenant dépasser le 110 km/h en consommant à allure moyenne environ 5 litres.

 

 

Toujours en 1958, la voiture est timidement et brièvement importée en France en faible exemplaire. Elle ne porte pas le nom de Goggomobil mais le nom d’Isard. Par contre, elle remporte un réel succès en Australie où des modèles différents sont produits, dont la Dart construite par Buckle Motors.

 

 

En 1961, dotée du moteur Glas 4 temps de 994 cm3 de l’ingénieur Karl Dompert, la Goggomobil est la première voiture au monde à employer une courroie crantée construite en partenariat avec la firme ‘Continental’ et destinée à l’entraînement de la distribution. Ce système est le départ d’une commande qui se généralisera à pratiquement toutes les voitures. Après des années d’effort, le niveau de vie des ouvriers a fortement progressé. Délaissée de sa clientèle, la société Glas est reprise et  absorbée par BMW en 1966. Au total, 214 313 modèles Sedan ont été vendus, 66 511 coupés et 3 667 Transporter entre 1955 et 1969.

 

1957 Goggomobil TS 250 Coupe
1954 Goggomobil T 250 Sedan
Photo : Wendy van Yperen
1956 Goggomobil TL 250/400 Transporter Van