Fiat Bravo/Brava/Marea (1995-2001)

 

Publié par Philippe Baron le 28 avril 2018.

En septembre 1995, pour la première fois dans l’histoire de Fiat, sont présentés deux modèles qui diffèrent par leur dimension, leur style et leur vocation, mais développés dans le cadre d’une étude commune pour remplacer la gamme Tipo. La Bravo, à tendance sportive, reprend les lignes d’un coupé, tandis que la Brava est une berline plus familiale. Ce duo italien est couronné en 1996 par le titre honorifique de ‘voiture de l’année 1995’.

Fiat Bravo

 

La ‘fabbrica integrata’ correspond à une nouvelle méthode de production fondée sur une organisation des installations dont la grande flexibilité permet de réaliser sur la même ligne d’assemblage, des automobiles différentes sans perte de temps et avec des coûts optimisés. 

 

 

Le style des deux modèles, dû à Chris Bangle, abandonne les formes trop rationnelles et géométriques qui ont marqué les productions antérieures en faveur d’un langage plus plastique, caractérisé par le mouvement ondoyant des surfaces qui apparaissent comme polies et sans dièdres. Les deux voitures ont en commun la partie avant et le concept général de l’intérieur.

Fiat Brava

 

Les flancs, en revanche, et surtout la partie arrière, distinguent et identifient les deux modèles. La Bravo, une deux-volumes à trois ou cinq portes destinées à un public jeune, s’affirme par les formes musclées des ailes arrière, plus large que le pavillon et raccordées à l’arrière par de gros feux en forme de bulle.

 

La Brava, carrosserie fastback aux dimensions supérieures à celles de la Bravo et destinée à une clientèle plus familiale, se distingue par un arrière plus proéminent et un coffre plus vaste. Cette spécificité stylistique est soulignée par les trois feux arrière encastrés de forme oblongue horizontale qui introduisent une particularité stylistique inédite.

Fiat Bravo HGT

 

Les motorisations utilisées sont variées et bien étagées : Fire 1,2 16 V de 80 ch, 1,6 16 V de 103 ch, 2,0 20 V de 154 ch à essence, 1,9 JTD de 100 ch à injection directe Unijet à rampe commune, turbo-compresseur à géométrie variable et échangeur de chaleur, et 1,9 TD de 75 ch.

Fiat Bravo HGT

 

La gamme très articulée des niveaux d’équipement souligne les personnalités différentes des Bravo/Brava, de la SX au style original et dynamique à l’élégante ELX, de la vivante HSX aux sportives GT et HGT. La Bravo est aussi proposée en deux séries spéciales : la Suite (très raffinée au niveau du confort et de l’élégance) et la Trofeo (dotée d’une puissante touche sportive). Produit à 1 235 496 exemplaires, le duo Bravo/Brava fait place en 2001 à la série Stilo.

Fiat Bravo "Trofeo"

 

Lancée en septembre 1996, la Marea est une déclinaison de modèles Bravo/Brava. Elle est proposée en carrosserie traditionnelle tricorps à 4 portes et break ‘Weekend’ 5 portes. Trois niveaux d’équipement (SX, ELX et HLX) et trois motorisations : deux à essence et une turbo-diesel. Les ‘essence ‘ sont le 1,6 16 V 103 ch et le 2,0 20 V à cinq cylindres de 150 ch. Le turbo-diesel est le 1,9 JTD de 110 ch. En 1997, la Marea est produite en version Bipower : pour la première fois la firme installe un double système d’alimentation, essence et GPL. 

1996 Fiat Marea

 

Produite à environ 1 000 000 exemplaires, la Marea est restée au catalogue sur le marché européen jusqu’en 2003, mais au Brésil jusqu’en 2008.