Fiat 508 Balilla (1932-1937)

 

Publié par Philippe Baron le 5 juillet 2012.

 

La Fiat 508 très vite nommée Balilla est la première voiture populaire lancée par Fiat. Sa présentation officielle a lieu le 17 avril 1932 au Salon de Milan. Balilla fait référence à l’Opera Nazionale Balilla, qui, fondé en 1926, était un corps parascolaire et paramilitaire accueillant des jeunes de 8 à 18 ans, autrement dit le scoutisme du régime mussolinien. Le constructeur turinois visait à introduite la voiture de Monsieur-Tout-Le-Monde dans son entrée de gamme car il ne disposait que de la Fiat 514, déjà réservée à la classe moyenne supérieure.


Pour la conception de cette voiture destinée au peuple, la voiture devait être simple, confortable, fiable, ne pas coûter cher et très vite disponible car les effets du krach de Wall Street de 1929 commençaient à se faire sentir. Le directeur technique de Fiat, Tranquillo Zerbi, choisit alors le projet de l’ingénieur Antonio Fessia, futur père des Lancia des années 60. Son équipe est composée de Bartolomeo Nebbia, responsable moteur, de Votta e Martinotti, pour le châssis, et Rodolfo Schaeffer, pour la carrosserie.

 

Fiat 508 Balilla 2ème série 1934

Esthétiquement, la 508 Balilla reste proche de la Fiat 514 avec un empattement diminué de 30 cm. Pour sa partie technique, elle reçoit un 4-cylindres monobloc en ligne de 995 cm3, disposé longitudinalement à l’avant, pour une puissance de 20 ch à 3400 tr/mn permettant une vitesse de pointe d’environ 80 km/h.


Le tout premier exemplaire, livré le 15 juillet 1932, est une berline deux portes. A ses côtés, le spider à deux places et le torpédo quatre portes. Sur les modèles de base, les vitres des portières descendent entièrement, le pare-brise s’entrebâille et les essuie-glaces sont électriques. Sur la liste des nombreuses options, on note les pare-chocs qui comme en France n’étaient pas montés en série, les phares et poignées de portes chromés, coffre à bagages, deuxième roue de secours (importante sur les routes de cette époque). La berline Lusso (luxe) est dotée d’une grande partie de ces options et bénéficie d’une puissance modifiée passant à 26-28 ch pour une vitesse maximale de 95 km/h.

 

Fiat 508S Balilla 1935

 

La version sport (508S) apparaît au Salon de Milan en 1933 en version Coppa d’Oro ou Mille Miglia. Une nouvelle version de la berline est également présentée, l’Aerodinamica à quatre portes, rebaptisée plus tard Intermedia. Vient ensuite la 508M, réservée à l’armée. En 1934, la Balilla est restylée et se dote d’une carrosserie redessinée et tout en acier.

 

 

La carrière de la Balilla s’achève en 1937 avec l’arrivée de la 508 C ou nuova Balilla 1100 qui fait référence à la nouvelle cylindrée de la voiture. La Balilla a réussi à reconquérir son marché national mais voit celui-ci se développer hors de ses frontières. En France, elle est assemblée sous licence par la SAFAF (Société Anonyme Française pour la fabrication d’automobiles Fiat) sous le nom de Fiat 6 CV. Pour l’Allemagne, NSU la produit sous son propre badge, en Angleterre, c’est Fiat England, en Espagne, Fiat Hispania, en Pologne, Fiat Polski 508 et en Tchécoslovaquie, elle prend le nom de Walther Junior.


Diffusée pendant cinq ans, la Balilla, voiture à succès, a représenté jusqu’à 46 % de la production italienne avec 113 165 exemplaires sortis de l’usine du Lingotto, la voiture anticrise par excellence.

 

Fiat 508 Balilla Autocarro Fiat 508 Balilla Autocarro
Fiat 508 Balilla 3M Berlina Lusso 1933
Fiat 508S Balilla Spider 1934