Ferrari Dino (1967-1974)

 

Publié par Philippe Baron le 26 février 2012.

 

Alfredo, le fils unique d'Enzo Ferrari, était un jeune ingénieur promis à un bel avenir au sein de la compagnie créée par son père. Hélas, un cruel destin allait en décider autrement. En 1956, Alfredo " Alfredino " " Dino " Ferrari, âgé de 24 ans, mourrait à la suite d’une terrible dystrophie musculaire.

 

 

Avant son décès, Dino Ferrari avait réalisé différents projets dont un moteur de petite cylindrée. Ce moteur, outre le fait d'être réalisé en aluminium, était un V-6. C'est une architecture un peu particulière, car chez Ferrari, on n’était habitué à ne produire que des moteurs V-12. Ce moteur Dino allait plus tard être utilisé avec succès dans des voitures de Formule 2, de Formule 1 et dans certains modèles de sport-prototypes.

 

 

La Ferrari Dino,  dévoilée sous le nom de Dino 206 GT, est présentée au salon de Turin au printemps 1967. La signification de son nom s'explique ainsi. Les chiffres " 20 " servent à exprimer la cylindrée soit 2 litres. Le chiffre " 6 " est pour le nombre de cylindres soit 6. Les lettres " GT " sont pour " Gran Turismo ". La ligne de la 206 GT a été réalisée par Pininfarina. La carrosserie entièrement réalisée en aluminium était assemblée dans les ateliers de Scaglietti. Un châssis tubulaire fut retenu pour plus de rigidité et de légèreté. Elle fut produite à 150 exemplaires avant d'être remplacée par la 246 GT en 1968.

 

 

La 246 GT palliait aux différents problèmes de jeunesse de la 206 GT. La carrosserie en aluminium est remplacée par une carrosserie en acier plus facile à produire en grande série. Les roues, auparavant fixées par un écrou central, sont dorénavant maintenues en place par 5 boulons. La principale évolution se situe au niveau du moteur. En effet, la cylindrée de son moteur, désormais réalisé en fonte, passe à 2,4 litres.

 

 

Le moteur de la Dino est un V-6 à 65 degrés à arbres à cames en tête, alimenté par 3 carburateurs Weber et développant 195 chevaux à un régime de 7 600 tr/min. Une culasse à 12 soupapes, soit, 2 soupapes par cylindre, coiffe ce moteur accolé à une transmission entièrement synchronisée, à 5 rapports. La Dino annonce une vitesse maximale de 241 km/h et le 0-96 km/h abattu en 7,1 secondes. 

 

 

La suspension de la Dino est entièrement indépendante selon le principe des doubles leviers triangulés (double wishbone). Les pneus de dimensions 205/70 sont montés sur des jantes aluminium " Cromodora ". Les freins sont à disques ventilés. Les vitres électriques et la climatisation sont les seules options disponibles.

 

 

En 1972, Ferrari introduit la 246 GTS pour épauler la 246 GT. Il s'agit d'une version " Spider ", d'où le " S «, pourvue d'un toit escamotable inspiré de la Porsche 911 Targa. La 246 GTS représentera un tiers de la production des Dino. Alimenté par trois carburateurs Weber double corps, son moteur V6 développe 195 ch DIN à 7 600 tr/mn et est couplé à une boite de vitesses manuelle à 5 rapports synchronisés. La vitesse maxi est annoncée à 239 km/h et le 0 à 100km/h en 7.1 s.

 

 

Ajoutons que Tony Curtis conduisait une Dino dans la série télévisée " Amicalement Vôtre ". Production totale: 1967 : 206 GT : 150 exemplaires - 1968-1974 : 246 GT(S) : 3 755 exemplaires.