Ferrari 360 Modena (1999-2005)

Ferrari 360 Spider

 

Publié par Philippe Baron le 19 septembre 2014.

 

Pour succéder à la Ferrari F355, Ferrari commercialise en 1999 la 360 Modena, nom qu’elle emprunte à la ville italienne de Modène, lieu de naissance d'Enzo Ferrari, créateur de la firme. Pour la première fois chez Ferrari, la carrosserie dessinée par Pininfarina est intégralement réalisée en aluminium par Scaglietti. Comme la 355, elle est produite à la fois en TB, en TS et en version Spider à capote en toile motorisée.

 

 

La Ferrari 360 Modena est propulsée par un moteur V8 à 90° en position centrale arrière dont la puissance maximale de 400 ch est atteinte à 8 500 tr/min. La vitesse maximale est annoncée à 305 km/h avec un 0 à 100 km/h avalé en 4.5 s. Comme sur la F355, ce moteur comporte cinq soupapes par cylindres (40 en tout). Un bouton notamment (initialement apparu sur les Fiat Punto) permet de démultiplier la direction assistée et de rendre celle-ci encore plus facile à l'usage.

 

 

La boîte de vitesses « F1 » (en option), avec ses palettes au volant, permet de passer les vitesses très rapidement : quand le pilote engage un rapport supérieur, un « ordre » sous forme de courant électrique est transmis à un calculateur qui aura au préalable eu un maximum de données sur le régime moteur ainsi que quelques informations sur les actions du pilote. Ce dernier commande des pistons hydrauliques en envoyant de l'huile à l'embrayage (qui se scinde en deux parties) et à la commande de boîte qui passe la vitesse supérieure. Il en est de même pour les rapports suivants ainsi que lors d'un rétrogradage.

 

 

La Ferrari 360 Modena a été produite à 17 500 exemplaires, toutes versions confondues. En 2004, elle est remplacée par la F430 qui sera aussi déclinée à la fois en coupé et en cabriolet (Spider).

 

Photos : Pawel Litwinski, RM Auctions