Ferrari 308 GTB – GTS (1975-1985)

Publié par stubs-auto le 4 octobre 2012.

 

Avec l'arrêt en 1974 des Dino 246 GT, Ferrari ne dispose en entrée de gamme que de la Dino 308 GT4 dessinée par Bertone mais dénigrée par les ferraristes fondamentalistes. Aussi l’héritière indirecte de la Dino 246 GT est présentée au salon de Paris en 1975 avec désormais le badge Ferrari : la 308 GTB. Cette ‘petite' Ferrari dans sa version spyder, la GTS, connaîtra un succès populaire en sillonnant rapidement les routes de la côte hawaïenne dans la série TV Magnum.


 

La nouvelle Ferrari, baptisée 308 (" 30 " pour 3,0 litres de cylindrée et " 8 " pour 8 cylindres), reçoit l’architecture de la Dino avec son moteur monté transversalement au centre de la voiture et faisant bloc avec la boîte de vitesse et le différentiel. Son empattement est de 2.34 mètres et elle hérite du V8 de 3 litres à quatre arbres à cames en tête (entraînés par courroie crantée) inauguré par la Dino 308 GT4. Alimenté par quatre carburateurs Weber double corps, le V8 Ferrari développe 255 ch à 7700 tr/mn. Il est accouplé à une boîte de vitesses à cinq rapports.

 

La 308 GTB est signée Leonardo Fioravanti pour Pininfarina. Elle est présentée au Salon de Paris 1975 avec à ses côtés la 312 T de Niki Lauda qui vient de remporter le championnat du monde de Formule 1. Basse et effilée, elle emprunte à la Dino sa lunette arrière inversée et ses importantes prises d’air latérales. Fabriquée chez Scaglietti à Modène, la carrosserie est dans un premier temps réalisée en plastique puis en résine synthétique avec les ouvrants en aluminium. La GTB est rejointe par la version cabriolet GTS au salon de Francfort 1977 avec un moteur identique. Son toit amovible vient se ranger derrière les sièges.

 

La première évolution de la 308 intervient à la fin de 1980 avec l'adoption de l'injection mécanique. Ce système indirect Bosch K-Jetronic s’associe à l'allumage électronique Marelli. Cette modification est dictée par les impératifs de dépollution, ce qui entraîne pour les 308 GTBi et 308 GTSi une perte de puissance de 20 ch - soit 214 ch à 6000 tr/mn et un couple de 24,8 à 4 600 tr/mn. Au salon de Paris de 1982, la 308 reçoit une grille de calandre redessinée et des culasses à quatre soupapes par cylindre. Avec un taux de compression qui passe à 9,2, la puissance atteint 240 ch à 7000 tr/mn et le couple 26,5 mkg. 

 

Les 308 GTB et 308 GTS seront ainsi produites jusqu'en 1985, quand apparaîtra, au mois de septembre, la version 3,2 litres du V8. Au total, 12 143 exemplaires ont été produits, dont les deux tiers de GTS. La série TV Magnum a beaucoup contribuée à la renommée de la Ferrari 308 tout au long des 155 épisodes diffusés entre 1980 et 1988. Sur le tournage, trois Ferrari 308 GTS se sont succédées : une GTS de 1979, une GTSi de 1979 et une GTS Quattrovalvole de 1984.