Ferrari 250 GT/L Lusso (1962-1964)

 

Publié par Philippe Baron le 25 février 2014.

 

La Ferrari 250 GT/L Lusso est la dernière représentante de la lignée des Ferrari 250, commencée en 1952 avec la 250 S. Elle est présentée au salon de Paris en 1962. Version plus spacieuse de la berlinette 250 GT, et bien qu'elle en porte les gènes sportifs de ses ainées, elle n’est pas destinée à la compétition. Pininfarina est à l'origine du design de la 250 GT Lusso (luxe en italien), que beaucoup considèrent comme l'une des plus belles Ferrari jamais produites, elle saura d'ailleurs séduire des personnalités de l'époque dont Steve McQueen.


 

 

Comme à son habitude, la société Carrozzeria Scaglietti est chargée quant à elle de la fabrication de la carrosserie. Cette dernière est réalisée en acier à l'exception des portes, du couvercle de coffre et du capot moteur, conçus en aluminium. La poupe de la carrosserie, dans laquelle est sculpté un petit aileron — la 250 GTL devenant ainsi la première Ferrari de tourisme à intégrer des appendices aérodynamiques —, se termine par un abrupt arrière de style Kammback.

 


 

La Lusso est motorisée par le célèbre V12 de trois litres, dont le bloc est commun à toutes les 250 GT. Alimenté par trois carburateurs Weber, il développe 240 ch à 7500 tr/mn, autorisant une vitesse de 230 km/h. Dotée du pont standard, la Lusso abat le kilomètre départ arrêté en un peu plus de 26 secondes - avec le pont long optionnel, elle dépasse les 240 km/h, le kilomètre étant parcouru en 27,5 secondes. 


 

 

En 1963, une Lusso présentant quelques différences de détail est réalisée pour Battista Pininfarina. Quelques mois plus tard, la voiture verra son avant profondément modifié : calandre ovale, phares carénés et pare-chocs en deux parties. Bien que non conçue pour la compétition, la Lusso apparaîtra dans plusieurs épreuves sportives en 1964 et 1965, dont la Targa Florio et le Tour de France.

.


 

La Lusso sera produite à 350 exemplaires jusqu'au terme de l'année 1964. Au total, environ 2500 exemplaires de la 250 GT auront été produits, un chiffre considérable pour une machine à hautes performances de ce type. La fin de la production de la 250 GT Lusso annonce le début d'une nouvelle génération de Ferrari, toujours plus luxueuses et raffinées, celle des Ferrari 275 et 330.


1963 Ferrari 250 GT Lusso - Photo : Gooding & Company
1963 Ferrari 250 GT Lusso - Photo : Gooding & Company