Graham : Histoire de la Marque (1927-1941)

1939 Graham Model 97 Supercharged Convertible Coupe (Photo : RM Auctions)

 

Publié par Philippe Baron le 1 novembre 2012.

 

 

La marque Graham est issue de la défunte marque Graham-Paige rachetée par les frères Graham en 1927. La firme va réussir à se maintenir pendant treize années malgré la Grande Dépression en présentant des modèles au design novateur. La production automobile cessera en 1941 mais paradoxalement, le nom Graham-Paige survivra jusqu’à nos jours dans le conglomérat Viacom.

 

1929 Graham-Paige Le Baron Dual-Cowl Phaeton vendue 297 000 dollars en 2009. (Photo crédit : Simon Clay - Courtesy of RM Auctions)

Les frères Graham, Joseph, Robert et Ray, ont commencé leur activité industrielle en achetant en 1907, une compagnie de l’Indiana qui produisait des bouteilles en verre. Ils revendront leur entreprise, « la Graham Glass Company » en 1916 pour explorer d’autres domaines cette fois-ci liés à la construction de camions. Les activités de la « Graham Brothers Inc » d’Evansville, Indiana, consistaient à transformer des Ford T et TT en camions avec des moteurs de diverses provenances. Les ventes se portent très bien et la compagnie bénéficie du réseau de distribution de Dodge, fournisseur des moteurs et transmissions pour Graham.  Aussi, Graham est revendu à Dodge en 1925, laissant toutefois aux frères Graham l'occupation de postes administratifs importants jusqu’en avril 1926. Lorsque Dodge est à son tour rachetée par Chrysler en 1928, le nom de Graham disparaît l’année suivante. Cependant, les frères Graham ne sont pas du genre à se laisser marcher sur les pieds et dès 1927, ils reviennent au premier plan de l’actualité en s’offrant la marque « Paige Detroit Motor Car » qui battait de l’aile.et qui deux ans plus tôt était classée à la 10ème place des constructeurs automobiles américains.

 

Graham Special Six 'Business Coupe' 1930

Les premières Graham-Paige sont présentées en grande pompe lors du Salon automobile de New York en janvier 1928. Un lunch monstre est offert à la presse à l’Hôtel Roosevelt et le Free Press de Detroit consacre le 22 janvier huit grandes pages en couleurs agrémentées de photos et d’articles sur le profil des trois frères. La gamme très complète propose des voitures de 4,6, et 8 cylindres en ligne avec certaines caractéristiques techniques de premier plan : boîte à 4 vitesses, freins hydrauliques, pistons aluminium, etc. Dès la première année de production, les prix attractifs et compétitifs permettent la vente de 73 195 voitures.

 

A Garnet Maroon first-series 1933 Graham Series 57 Eight DeLuxe four-door sedan ©2007 Publications International, Ltd.
1934 Graham Blue Streak Model 67 Convertible

 

Dans la débâcle de la Grande Dépression, les voitures deviennent des Graham, tandis que les véhicules industriels conservent le nom de Graham-Paige. Comme les autres constructeurs, la firme souffre mais lance néanmoins en 1932 le modèle « Blue Streak Eight » dessiné par le chef styliste du carrossier Murray, Amos Northup. Cette voiture est considérée par les spécialistes comme l’innovatrice des ailes à jupes, ces ailes enveloppantes qui redescendent bas sur les côtés, soulignant l’arrondi de la roue ; elles seront copiées par toute l’industrie automobile l’année suivante. Hélas, le modèle ne rencontrera pas le succès escompté bien qu’il sera un best-seller….en miniature pour la « Tootsietoy Company ».

 

1934 Graham Blue Streak Six

 

En 1934, Graham commercialise une seconde série de modèles « Custom Eight » dotés d’un compresseur, qui permet de passer de 95 à 135 ch. La vitesse de pointe atteint maintenant les 150 km/h  Les clients ne s’y trompent pas et les ventes passent de 15 745 en 1934 à 18 466 unités en 1935.

 

1937 : Graham Custom Supercharger Eight Coupe rumble-seat (Crédit : Massin Editeur)
1937 Graham Supercharger Eight Sedan et malle intégrée (1937 Graham Brochure contributed by Ron Bilby)
Graham Supercharger Eight (1937 Graham Brochure contributed by Ron Bilby)

 

En 1936, Graham abandonne le 8-cylindres pour ne proposer que trois séries de six-cylindres dont une avec compresseur. Les carrosseries sont toutes nouvelles et viennent du constructeur REO, marque fondée par Ransom Eli Olds en 1905, le fondateur d’Oldsmobile, et qui cèdent ses carrosseries avant de fermer ses portes en 1936. Les ailes des voitures conservent néanmoins la signature Graham. La firme continue de se battre pour sa survie et livre des châssis en Angleterre à la marque Lammas et des moteurs à compresseurs en France au constructeur Gabriel Voisin pour son modèle C-30.

 

Graham Spirit of Motion 1939 (Photo :StreetsideClassics.com)

 

En 1938, Graham tente d’impressionner le public avec un nouveau modèle, assez tourmenté, au nez de requin (shark nose) appelé « Spirit of Motion ». La presse et les professionnels saluent cette grande réussite esthétique mais le public la boude, jugeant le design trop agressif. Aussi la dernière tentative de Graham sera le modèle « Hollywood » en 1940 qui reprend la carrosserie des Cord 810/812. Ces carrosseries sont obtenues après la vente de la marque Cord à la Hupp Motor Company. Les deux firmes, Graham et Hupmobile, toutes les deux en grandes difficultés, vont alors essayer de trouver un terrain d’entente pour produire la « Skylark » mais les efforts seront vains et en juillet 1940, Graham annonce l’arrêt de ses productions automobiles.

 

1940 Graham Supercharged Hollywood Four-Door Sedan - Photos : Auctions America

 

La firme Graham va néanmoins survivre en reprenant son ancien nom Graham-Paige en participant à l’effort de guerre. A l’issue des hostilités, Joseph W.Frazer, président de la Willys-Overland, achète Graham-Paige et reprend ses installations pour fabriquer des automobiles sous le nom de Frazer. Après bien des aventures financières complexes et des changements de nom, contre toute attente, Graham Paige Corporation a survécu en étant dans les années 70 incorporée dans le conglomérat de Gulf & Western, puis celui de Paramount, lui-même maintenant dans le conglomérat Viacom, présent dans les médias (MTV, Dreamworks, CMT…) et dont la filiale de vidéos est YouTube.

 

Graham 'Hollywood' (Courtesy of RM Auctions)