Dodge Dart Swinger (1969-1976)

1971 Dodge Dart Swinger - Photo : Mark Brooks

 

Publié par Philippe Baron le 10 novembre 2015.

 

Introduite en 1960, la Dodge Dart se muscle en 1968 dans sa variante GTS disposant en moteur de base d’un V8 de 340 pouces cubes de 275 ch et d’un 383 ci en option. Préservant les performances mais réduisant les équipements trop onéreux, la Chrysler Corporation propose dès l’année suivante la Dart Swinger qui va s’installer au bas de la gamme muscle cars de sa marque Dodge.

 

1969 Dodge Dart Swinger

 

La Dart Swinger est offerte uniquement en version « hard top » deux portes. Équipée d’office du 340 de 275 chevaux, la Dodge reçoit une boîte manuelle avec levier Hurst (une automatique TorqueFlite à trois rapports est disponible en option), une suspension Rallye, des pneus de 14 pouces, un volant à trois branches, des bandes « bumble bee » et des sièges en vinyle. Grâce à son prix abordable de 2 836 dollars et un tarif d’assurance très avantageux pour la catégorie, la Swinger séduit dès le premier millésime 20 000 clients contre 6 700 pour la GTS.

 

 

En 1971, la Swinger perd son 340 qui se retrouve sous le capot de la Demon renommée Dart Sport l’année suivante. Sont alors proposés le 6-cylindres 198 ci de 225 ch, le 225 ci de 145 ch et le V8 318 ci de 230 ch. Comme toute la production automobile américaine à partir de 1971, les ambitions chevalines de la Dart sont ralenties par le contrôle des émissions polluantes. La Swinger s’embourgeoise avant de disparaître en 1976 pour céder sa place à la Dodge Aspen. Au total, 687 555 versions Swinger de la Dart ont été produites.

 

1971 Dodge Dart Swinger - Photos : Mark Brooks
1973 Dodge Dart Swinger - Photos : Martin Perry
1973 Dodge Dart Swinger - Photos : Dejan Marinkovic
1976 Dodge Dart Swinger
Photo : kristininsf