Delahaye Type 175 S Saoutchik(1949)

Publié par Philippe Baron le 29 décembre 2012.

 

En 1948, Delahaye présente son premier modèle d’après-guerre, le Type 175. Livré sous forme de châssis roulant, son riche propriétaire peut alors choisir un prestigieux carrossier pour le vêtir selon ses aspirations. Sir John Gaul, un flamboyant britannique, s’adressa au parisien Jacques Saoutchik pour une œuvre extravagante, inspirée de l’avion Lockheed Constellation. Ce roadster unique est considéré comme l’une des plus belles voitures du monde. Il assurait le spectacle au Salon de Paris 1949.

 

L’impressionnante découvrable repose sur le châssis d’une Delahaye 135 d’avant-guerre. Son 6-cylindres en ligne de 4.5 litres procure 165 ch, une évolution du bloc 140 ch qui équipait les versions 175 d’origine. Ce moteur est alimenté par un triple carburateur Solex et est accouplé à une boîte de vitesse Cotal à 4 vitesses. Les quatre roues sont indépendantes et le freinage est à assistance hydraulique.

 

D’origine Ukrainienne, Jacques Saoutchik  a réalisé les plus prestigieuses voitures sur la base du châssis 175 de Delahaye. Le roadster présenté au Salon de l’Automobile de 1949 a un empattement de 2 950 mm. Seuls 51 véhicules du type 175 furent produits par Delahaye, tous types de carrosseries confondus, jusqu’en 1951. La Delahaye roadster Saoutchik est l’une des dernières représentantes de la voiture de prestige faite en France.

 

Sir John Gaul est le premier propriétaire de cette voiture luxueuse.  Cet ami du prince Rainier de Monaco présentera sa voiture à travers l’Europe dans plusieurs concours d’élégance pour remporter de nombreux prix. Cinq ans plus tard, il la revend à la jeune star du cinéma et sex-symbol des années 50, Diana Dors, considérée comme la Marilyn Monroe britannique. A 20 ans, elle n’a pas encore son permis de conduire mais elle est la plus jeune à posséder une Rolls-Royce dans son pays. Elle décède en 1984 à l’âge de 52 ans et la Delahaye se retrouve aux Etats-Unis, changeant plusieurs fois de mains. 

 

L’un des ses acquéreurs remplace le moteur et la suspension avant par des pièces d’Oldsmobile Toronado. Au début des années 2000, un nouveau propriétaire entreprendra la restauration complète du véhicule dans sa définition d’origine et retrouvera même son moteur d’origine. La restauration complète est achevée en 2007. La Delahaye remporte à Pebble Beach le Concours d’Elégance dans sa catégorie. Elle est mise en vente aux enchères par RM Auctions en 2010. Elle est acquise pour 3 300 000 dollars.