Cadillac 'Jacqueline' Coupé Pininfarina (1961)

Photos : Bonhams

 

Publié par Philippe Baron le 30 mars 2013.

 

Au Salon de Paris 1961, le dernier qui eut lieu au Grand Palais, Pininfarina présente un exercice de style sur base Cadillac. Le légendaire carrossier italien, qui avait dessiné les mythiques Cadillac Eldorado Brougham série limitée des deux millésimes précédents, cherchait désespérément à prolonger la collaboration avec la marque leader du luxe automobile, d'où la Jacqueline, baptisée en l'honneur de l'épouse du président des États-Unis fraîchement élu, John F Kennedy. 



 

La sensationnelle Jacqueline fut la grande attraction au Grand Palais en 1961. Il est à noter que plusieurs de ses traits les plus remarquables seront repris sur de futures créations de la General Motors. Toutefois, la Jacqueline était loin d'être un modèle roulant complètement terminé. La carrosserie reposait sur un châssis tubulaire monté sur deux longerons de remorque et il n'y avait ni moteur, ni transmission, ni direction, ni suspensions. Après sa tournée de démonstration, au début des années 1960, la Jacqueline fut remisée chez Pininfarina, dans le musée, où elle resta pendant les trente années suivantes durant lesquelles elle fut rarement vue en public. 

 

 

Au milieu des années 1990, Pininfarina (la contraction du nom en un seul mot intervint en février 1961) vendit la voiture au président de Cartier, Alain-Dominique Perrin, qui fut son premier et unique propriétaire recensé. Déjà propriétaire d'une riche collection d'automobiles rares et désirables, il décida d'envoyer la Jacqueline aux Etats-Unis où elle fut reconstruite sur un châssis de Cadillac Eldorado Biarritz. Celui-ci a été équipé d'un V8 390 ci (6,4 litres) de 325 cv de 1959, tandis que les autres caractéristiques les plus remarquables incluent une transmission automatique à 4 rapports, une suspension avant à roues indépendantes avec ressorts hélicoïdaux, un essieu arrière rigide à ressorts à lames et quatre freins à tambours assistés. 

 

 

La Jacqueline représente une voiture unique en lien avec deux des noms les plus mythiques du monde automobile, Cadillac et Pininfarina, baptisée en l'honneur d'une des femmes les plus charismatiques du XXe siècle. (Source : Bonhams)