BMW Série 6 (1976-1989) (2003-2010) (2011-2017)

1976 BMW 630 CS

 

Publié le 11 mars 2018 par Philippe Baron

Né en 1976 sur la base de la première Série 5, le coupé ‘6’ s’impose à l’époque comme le fleuron de la marque bavaroise. Formidable GT, confortable, silencieuse et fiable, elle brille par ses performances plus que satisfaisantes. Dans sa version M635CSi, elle reste à ce jour la seule BMW de série à dépasser les 250 km/h, les modèles de cette période n’étant pas encore bridés électroniquement.

1976 BMW 630 CS
1976 BMW 633 CSi

 

La Série 6, animée par le 6-cylindres maison de 2 788 cm3, est lancée en deux versions : 630 CS à carburateur (185 ch) ou 633 CSi à injection (200 ch), avec une boîte à quatre vitesses. Fin 1978, s’ajoute la 635 CSi avec son moteur 3 453 cm³, 218 ch, cinq vitesses, suspension affermie, pneu 195/70 VR14 avec jantes ‘nid d’abeilles’ BBS, spoiler avant et becquet noir sur la malle. A l’été 1979, la 630 CS est remplacée par la 628 CSi, aussi puissante (184 ch) mais munie de l’injection et plus sobre. Nouvelle gestion électronique sur la 633, horloge digitale sur toute la gamme et ajout d’une option ABS. En 1980, adoption d’une gestion moteur type 633 sur la 635 et nouveau becquet. Pour 1981, nouveau dessin des jantes.

1979 BMW 635 CSi

 

Restylage en 1982 : coque allégée (60 kg), train avant à double articulation, essieu arrière modifié, cinq rapports sur la 628 CSi, pare-chocs avant avec spoiler et antibrouillards intégrés (sauf 635), pare-chocs arrière revenant jusqu’aux ailes, habitacle modernisé (console, contre-portes, indicateur de maintenance et économètre au tableau de bord), nouvelle boîte automatique à quatre rapports et moteur revu sur 635 CSi (3 430 cm³). En 1983, boîte automatique à trois programmes disponible sur la 635 CSi. En 1984, arrive la M635 CSi avec sa suspension spécifique, sa boîte sport avec première inversée, et qui joue dans une autre cour avec son moteur dérivé de la M1, ses 24 soupapes et avec ses 286 ch de feu toujours prêts. En 1986, ABS en série sur toute la gamme et ajout d’une option airbag conducteur. En 1987, phares ellipsoïdaux et pare-chocs à absorption d’énergie, nouvelle gestion moteur sur la 635 CSi (220 ch) et abandon de la 628 CSi. La production de la première Série 6 est arrêtée en avril 1979 avec 86 216 unités produites dont 5 855 ‘M635 CSi’ et 45 213 ‘635CSi’, la version la plus répandue.

1984 BMW M635 CSi

 

Il faut attendre seize années avant que BMW donne suite à ce grand coupé. Sur la base du concept car Z9, la deuxième génération dessinée par Chris Bangle et baptisée E63 revient en août 2003, d’abord en coupé puis en cabriolet E64 en mai 2004 offrant quatre vraies places et un coffre généreux. Une gueule de squale, une ligne tendue et deux moteurs essence mélodieux, les coupés et cabriolets Série 6 sont d’imposants vaisseaux. 

2004 BMW 645Ci Coupe

 

Lancés avec le seul V8 4,4 de 333 ch (645i), ils reçoivent, en cours d’année, le renfort d’une version 6 cylindres 3,0 litres de 258 ch (630i) avec finition ‘bas de gamme’ accessible pour 61 800 € ! Celle-ci n’offre pas les sièges en cuir ; l’aide au stationnement ne figure pas non plus dans la dotation de série, pas plus que les rétroviseurs électrochromes ou le régulateur de vitesse. Pour obtenir ces derniers plus quelques autres, il faut se rabattre sur la version Luxe. En revanche, l’équipement des coupés et cabriolets V8 se montrent des plus complets avec au choix, la boîte séquentielle SMG à six rapports ( 1 430 €) ou automatique à six rapports ((2 290 €). A noter que ces deux transmissions sont adaptables sur le 6 cylindres pour le même prix. Côté comportement, le coupé est étonnamment agile malgré son poids (plus de deux tonnes) et son encombrement, et montre quelques dispositions sportives.

2004 BMW 645Ci Cabrio

 

 

La gamme évolue en 2005 avec la version M6, pour le coupé, animé par le V10 de 5 litres de 507 ch. En 2006, la 645Ci de 333 ch est remplacée par la 650i affichant 34 ch de plus et en fin d’année, le cabriolet est maintenant disponible dans la version décoiffante M6. En 2007, lors d’un léger restylage, BMW en profite pour installer sous le capot deux nouvelles motorisations, un 3 litres essence de 272 ch qui remplace le 3 litres de 258 ch et un 3,0 l diesel de 286 ch équipé d’un système de suralimentation étagée. La production de cette génération s’achève en juillet 2010 avec au bilan 116 748 exemplaires, dont 62 575 coupés et 54 173 cabriolets.

2005 BMW M6 Coupe
2008 BMW 635d Coupe
2006 BMW M6 Cabrio

 

Fait inhabituel, BMW dévoile la variante du nouveau cabriolet Série 6 en novembre 2010 avant celle du coupé. Commercialisé en mars 2011, ce cabriolet (F12) revient avec deux blocs : un 6-cylindres de 3,0 et 320 ch et un V8 biturbo de 4,4 et 407 ch. Présenté en avril, le coupé (F13) est commercialisé en septembre 2011. La motorisation diesel s’ajoute à la gamme avec un 6-cylindres 3,0 litres de 313 ch. Les équipements de luxe sont évidemment présents avec sellerie cuir, GPS et projecteurs bi-xénon livrés de série. Le cabriolet, doté d’une capote en toile et d’une lunette en verre rétractable qui peut faire office de saute-vent, a même le droit à certains privilèges, tels qu’une climatisation optimisée pour l’utilisation de la capote ouverte, et d’une sellerie SunReflective, conçue pour limiter la montée en température des sièges lorsque la voiture est stationnée au soleil capote ouverte.

2011 BMW 650i Cabrio
2011 BMW 640i Coupé

 

En mai 2012, BMW lance la variante coupé quatre portes Gran Coupé (F06). Commercialisé en version 40i de 320 ch, 40d de 313 ch et 50i de 450 ch, il propose, en combinaison avec ce dernier bloc, d’opter pour la transmission intégrale xDrive avec la boîte automatique à huit vitesses. Le Gran Coupé Série 6 embarque des technologies dignes de la Série 7. En option, il est possible d’obtenir les quatre roues motrices, le régulateur de vitesse avec contrôle de distance et fonction Stop&Go, le système de vision nocturne ou encore les optiques avant intégralement composées de diodes.

2012 BMW 640d Gran Coupé (F06)

 

En 2013, est dévoilée la version M6 de 4,4 l et 560 ch avec sa boîte à double embrayage DKG. Pour le coupé et le cabriolet, seuls les 50i et 40d permettent de cocher l’option xDrive, contrairement au Gran Coupé pour la 40d. En décembre 2015, restylage léger de toute la gamme. La production de cette génération se termine en avril 2017 avec 118 626 véhicules produits.

 

2013 BMW M6 Coupé
2016 BMW 640d xDrive Gran Coupé (F06)
2016 BMW M6 Coupé
2016 BMW 640d Coupé M Sport
2016 BMW 650i Coupé M Sport (F13)
2016 BMW 650i Cabrio
2016 BMW 650i Gran Coupé (F06)