BMW Série 3 (E30) (1982-1990)

BMW 316i

 

Publié par Philippe Baron le 12 janvier 2014.

 

Lancée en novembre 1982, la nouvelle Série 3, la plus petite des BMW d’alors, présente de discrètes modifications, des évolutions plutôt que des innovations. Mais le meilleur est à venir. Contrairement à la première génération proposée uniquement qu’en version deux portes, la E30 se déclinera également en berline quatre portes, en cabriolet puis, en 1988, en break Touring, sans oublier l'arme sportive, la première BMW M3.


BMW 318i

 

La nouvelle série 3 est lancée en 1982 avec des dimensions très contenues (4,33 m de long et 1,65 m de large) en version 2 portes. Les 316 et 318i de 90 et 105 ch conservent le 4 cylindres de la E21, le M10 doté d'un carburateur et d'une injection électronique pour la 318i. Les 320i et 323i voient leur 6 cylindres (M20 en 2 l et 2,3 l) s'équiper de l'injection électronique Bosch, les puissances sont alors de 125 et 139 ch. On note la sortie la même année du cabriolet réalisé par le carrossier allemand Baur, caractérisé par ses larges montants habillés en plastique noir.


 

En 1984, elle adopte une nouvelle carrosserie 4 portes et le 2,3 l de la 323i est porté à 150 ch. Le premier diesel fait son apparition en 1985 avec la 324d. Ce 6-cylindres diesel 2,4 l atmosphérique développe 86 ch. En 1986, un nouveau cabriolet sans arceaux fait son apparition. La 323i est remplacée par la puissante 325i, dotée d'un nouveau 6- cylindres 2,5 l de 171 ch. Cette nouvelle motorisation introduit par ailleurs la transmission intégrale, avec la 325ix disponible sur les berlines (2 et 4 portes).


1987 BMW 325iX

 

En 1988, la série 3 est restylée. À l'extérieur, les feux arrière sont plus gros, le chrome laisse place au plastique avec des pare-chocs plus englobants. La Série 3 est désormais déclinée en un break appelé "Touring". Coté mécanique, les 320i et 325i sont désormais catalysées, la 320i passe alors à 129 ch, le système d'injection y est plus évolué et les rapports de boîte plus courts. L'offre diesel s'étoffe avec la 324td, dotée d'un turbo le 2,4 l passe à 115 ch. La 318i abandonne son bloc moteur 1800 M10 datant de 1962 pour un nouveau bloc moderne M40, développant 113 ch.


1988 BMW 320i Touring

 

1989 marque le lancement de la 318is, développement du récent 4-cylindres en un moteur 16 soupapes (M42) de 136 ch. Cette version à tendance sportive sort exclusivement en deux portes en France, avec des jantes et un intérieur spécifiques. Une autre sportive apparait : La 325is. Le moteur est identique à celui de la 325i mais carrosserie, suspensions et transmission sont modifiées. Cette même année le 4-cylindres M40 se retrouve sous le capot de la 316i, avec une puissance réduite à 100 ch.


BMW 325iX

 

La BMW M3 E30 (S14) fut la première génération de la M3. À l'époque conçue par les ingénieurs de Motorsport GmbH, filiale sportive du groupe BMW, son objectif était de rivaliser avec les Mercedes 190 sur les courses de championnat Allemand DTM. Pour l'homologation de la M3 dans ce championnat, il était nécessaire que BMW en produise au minimum 5000 unités. Cependant dès sa commercialisation en 1986, contre toute attente de la firme munichoise, la BMW M3 suscita l'engouement des conducteurs avides de sensations et BMW dut revoir les effectifs de ses productions à la hausse : environ 18 000 exemplaires seront produits de 1987 à 1991. La M3 possède un formidable moteur 4 cylindres, 2,3 l, de 200 ch, ce qui lui permettait une accélération de 0 à 100 km/h en 6,7 s et une vitesse de pointe de 240 km/h. Mais ce sera surtout la nervosité du moteur et la légèreté de la voiture qui lui conféreront de nombreuses victoires en championnat. Plusieurs évolutions routières de la M3 passant successivement à 220 puis 238 ch (en 2,5 litres) seront produites parallèlement au championnat. D'autres modèles furent dérivés de la E30 par les préparateurs Hartge, Alpina, Schnitzer ou Baur.


 

Dès son lancement, le succès de la Série 3 deuxième génération est immédiat et ne sera jamais démenti avec au total 2.339.250 exemplaires écoulés.