BMW 2002 (1968-1976)

1972 BMW 2002

 

Publié par Philippe Baron le 18 janvier 2014.

 

La génération BMW 02 (modèles à 2 portes), lancée en 1966 avec la 1600-2, offre une large gamme de voitures, réalisées sur la même base, le même design mais avec des  moteurs de plus en plus performants, qui vont largement contribuer à la renaissance et à la construction de l’image dynamique du constructeur. La 2002 deviendra très rapidement une voiture culte des années 1970, notamment grâce à l'apparition du modèle 2002ti suivi par la 2002tii et puis l’apogée avec la sulfureuse 2002 turbo.

 

1973 BMW 2002

 

Présenté à l’Opéra de Bavière le 7 mars 1966, le premier modèle de la génération, pas encore appelée 02, prend la désignation de 1600-2, pour le singulariser de la 1600 à quatre portes qu'il remplace. Il ne deviendra 1602 qu'en avril 1971, en même temps que la sortie de la 1802 et bien après l'apparition de la 2002 en janvier 1968. Les versions Touring à hayon arrière ne recevront jamais ce signe distinctif, qui n'était pas nécessaire à leur identification.


 

La 1600-2 est alors le modèle d’entrée de gamme BMW du fait de son gabarit réduit par rapport à la Neue Klass, la berline quatre portes. Le dynamisme de la ligne est obtenu grâce à une longueur totale raccourcie de 27 centimètres (4.23 m) par rapport à la berline tandis que les passages de roues ont été rabaissés de 4 centimètres. Sous le capot, la motorisation est un quatre cylindres de 1 573 cm3 incliné à 30 degrés, et développant 85 chevaux. L’alimentation se fait par un carburateur à simple corps. La suspension reprend la configuration de l’ancienne gamme de berlines Neue Klass : roues indépendantes à l’avant comme à l’arrière. Pour les freins, la marque à l’hélice reprend des disques à l’avant et des tambours à l’arrière. La 1600-2 affiche un rapport poids/puissance des plus avantageux. Avec 920 kilogrammes sur la balance, la petite BMW est l’une des plus rapides voitures de cette cylindrée disponible à l’époque avec 0-100 km/h atteint en moins de 13,3 secondes et une vitesse maximale de 160 km/h. Le nouveau concept initié par la marque, celui du coupé sportif, rencontre un franc succès. En 1966, 13.244 modèles sortiront des usines BMW tandis que la production atteindra presque le triple l’année suivante avec quelques 38.572 voitures produites. 


BMW 2002tii

 

A peine un an après sa présentation officielle au Salon de l’Automobile de Francfort, la 1600-2 est rejointe par un nouveau modèle baptisé 1600ti, équipé de deux doubles corps Solex PHH et dont la puissance est portée à 105 chevaux. Le 2 du modèle d’origine est donc délaissé au profit de l’acronyme Ti pour «Turismo Internationale». Grâce au succès de ces deux modèles, BMW conclut les années 1966 et 1967 avec un chiffre d’affaire en augmentation de 25% par rapport à l’exercice précédent. Alex von Falkenhausen, le créateur du M10, s’était mis à travailler à cette époque sur une variante 2,0 litres de la 1600-2 qui allait devenir la 2002.


 

Lors de sa présentation en 1968, la 2002 fut instantanément décrite comme la petite berline sportive d’excellence. Equipée du quatre-cylindres maison avec une cylindrée de 2000 cm3 et une puissance à 100 chevaux, la BMW 2002 est capable de performances de premier rang avec une vitesse maximale de 170 km/h. La 2002 sera produite à 407.009 exemplaires jusqu’en 1976, année où le modèle sera remplacé par la nouvelle série 3, première du nom. Ces chiffres en feront le modèle le plus populaire de la gamme 02. 


 

Bien avant même sa commercialisation, BMW avait pour projet d’équiper la 2002 du moteur à double carburateur qui était déjà monté sur les berlines 2000ti Luxor et les coupés 2000 CS et qui développait sur ces modèles 110 chevaux. En mars 1968, soit seulement deux mois après la commercialisation de la 2002, la direction de la marque annonce la sortie d’une version plus puissante, baptisée 2002ti. Cette dernière développe également 110 chevaux mais la vitesse de pointe est désormais de 185 km/h. Pour compenser la puissance en hausse de ce modèle, la suspension arrière est revue par les ingénieurs. La largeur des roues est portée à 5 pouces, contre 4,5 sur la version à simple carburateur, améliorant ainsi la direction et la tenue de route tandis que le freinage est également revu et renforcé pour réduire les distances d’arrêt avec des disques avant plus larges et plus épais. La production de la 2002ti débutera en octobre 1968.


1971 BMW 2002 Cabriolet

 

Malgré les tentatives des designers maison de créer une version cabriolet de la 1600-2, sa conception sera finalement confiée à Baur, un carrossier de Stuttgart avec lequel BMW avait déjà collaboré depuis les années 1930. La version est présentée au Salon de Francfort à l’automne 1967 et commercialisée dès janvier 1968, équipée du moteur de la 1600-2. Cette base sera reprise par le constructeur pour y intégrer le 2,0 litres M10, permettant de proposer, dès janvier 1971, une déclinaison cabriolet de la 2002. Cette commercialisation anticipée surprit Baur qui travaillait sur une version Targa de la 2002 dont la production devait débuter à l’été 1971 mais la forte demande pour cette nouvelle variante de la petite berline à succès, avait persuadé la marque d’en avancer la mise en circulation. Cette déclinaison cabriolet ne sera cependant produite que pendant 6 mois puisque la version Targa préparée par Baur entrait en production dès le mois de juin 1971. Seuls 200 exemplaires du cabriolet fabriqués par BMW auront été produits, en faisant le modèle le plus rare de la gamme 2002 et l’un des plus désirés aujourd’hui sur le marché de collection. La déclinaison Targa est équipée à l’avant d’un toit rigide déposable et d’une capote traditionnelle avec la lunette arrière intégrée pliable. Cette configuration permet de conduire à l’air libre pour le conducteur et le passager tout en maintenant les places arrière à l’abri du vent et inversement grâce à ce concept innovant et en deux temps.


BMW 2002 Targa

 

Avec la commercialisation de quatre nouveaux modèles, l’année 1971 marque le début des années les plus brillantes de la carrière de la 2002. Le fossé qui existait entre les gammes 1600-2 (devenues 1602) et 2002 est comblé avec l’arrivée d’un nouveau modèle: la 1802. La 2002tii («Turismo Internationale Injection») est commercialisée la même année. Cette nouvelle variante est équipée du moteur 2 litres dont la puissance est cette fois-ci portée à 130 chevaux grâce à un système d’alimentation par injection, remplaçant la 2002ti. En 1971, la 2002 Touring vient enrichir la gamme. Il est le premier break de chasse allemand équipé d'une banquette arrière rabattable. Dessiné par Giovanni Michelotti, le Touring reprend la face avant de la 2002 tandis que la partie arrière arbore un dessin totalement inédit. La gamme Touring reprend l’ensemble des motorisations proposées sur la 2002 traditionnelle.


 

La BMW 2002 Turbo est la première voiture d’origine allemande à avoir recours au turbo. Présentée et commercialisée au Salon Automobile de Francfort de 1973, la 2002 Turbo est disponible uniquement en berline et sur une durée de 10 mois seulement. Ces modèles sont majoritairement sortis en livrée blanc Chamonix et gris Polaris. Certaines modèles noirs sont toutefois construits sur commande spéciale. La production totale de ce modèle est de 1.672 unités ce qui en fait avec le cabriolet BMW, une des variantes les plus rares. La faible période de production de la plus rapide (210 km/h) et puissante des 2002 est due au choc pétrolier de 1973 et à la récession dans l’industrie automobile qui s’en suivit. 


BMW 2002 Turbo

 

C’est à la veille de son remplacement par la nouvelle série 3, qu’en 1974, le volume de production des 2002 atteint son niveau le plus important depuis sa commercialisation avec 112.870 unités qui sortiront des usines bavaroises. Le lancement de la série 3 de type E21 sera accompagné de l’introduction de la 1502 dans la gamme BMW. Ce modèle reprendra les motorisations de la 1602 avec toutefois, un taux de compression affaibli. Au total et toutes versions confondues, 824.846 exemplaires de la génération 02 sont sortis des chaines de production de la marque bavaroise, devenant ainsi le premier modèle BMW à grande diffusion.