Bentley Continental R, S, T (1991-2003)

Publié par stubs auto le 1 juillet 2012.

 

Lorsque W.O Bentley fonde la marque portant son nom en 1920, il se spécialise dans les voitures de sport et conquiert ses lettres de noblesse en compétition, plus particulièrement sur le circuit des 24 heures du Mans où la marque s’impose à cinq reprises dans les années 20. Lors de sa première victoire en 1924, La Bentley était la première voiture à posséder des freins dans les quatre roues. Lorsque W.O Bentley se voit contraint de céder son entreprise à Rolls-Royce en 1931, la marque conserve le même esprit sportif avec des performances toujours aussi élevées.  Ce n’est qu’après 1945, au nom d’une nécessaire standardisation de la production, que les Bentley reprennent les mêmes châssis et motorisations de la gamme Rolls-Royce avec seul le dessin de la calandre pour différencier les deux marques.

La Bentley Continental R, présentée au Salon de Genève 1991, se distingue fortement des modèles Bentley du moment, en renouant avec le caractère sportif qui était l’identité propre à la marque lors de sa fondation. Elle est la première Bentley depuis longtemps à bénéficier d’une carrosserie spécifique, sans équivalent dans la gamme Rolls-Royce. Une première depuis le retrait de la Bentley Continental S3 en 1965. Son design très personnel est dû au talent de John Heffernan et Ken Greenly et du carrossier H.J Mulliner. Aussi luxueuse que sportive, la Continental R est l’une des voitures les plus chères au monde.

Le gabarit de la Continental R est impressionnant avec une longueur de 5.34 m et un poids à vide de 2.4 tonnes. Basée sur la plate-forme de la berline Turbo R, la voiture est motorisée par le V8 de cette dernière, une motorisation dont la gamme Rolls est exempte. Un 6,75 litres suralimenté par un turbo Garrett, dont la puissance s’élève à 320 ch à 4200 tr/mn. Le couple impressionnant se monte à environ 363 mkg. La transmission est assurée par la nouvelle boîte automatique GM 4L80-E à quatre rapports. Ainsi gréée, la Bentley Continental R file à plus de 230 km/h, le 0 à 100 km/h étant couru en 6,6 secondes et une consommation dépassant aisément les 20 litres au 100 km. Ceci en fait la plus brillante, la plus rapide Bentley depuis la grande époque du fondateur, Walter Owen. 

Proposée comme variante et construite en série limitée en 1994 et 1995, la Bentley Continental S reçoit l’appoint d’un échangeur, qui permet d’augmenter la puissance du V8 à 385 ch. Après que 37 exemplaires auront été fabriqués, l’échangeur sera monté en série sur la R. Un cabriolet dérivé du coupé, l’Azure, est également lancé en 1995. Décidé à maintenir au plus haut niveau son coupé Continental, Bentley présente en 1996 la Bentley Continental T, version encore plus performante de la R. La voiture bénéficie du moteur le plus puissant jamais monté sur une Bentley. Le V8 porté à 420 ch et 800 Nm de couple (881 Nm en 1997) en fait un modèle sans égal. 

Cabriolet Azure 1995

Lancée en 1999 au Salon de Genève, la Bentley Continental R Mulliner bénéficie du moteur de la T. Avec 420 ch, la R Mulliner est capable de 274 km/h. La même année, la Continental T Mulliner apparaît avec une suspension affermie. En 2003, la Bentley Continental GT succédera aux R et T.

 

Production :

 

Continental R/S: 1504

Continental R (1991–2002): 1236

Continental S (1994–1995): 37

Continental R California Edition (1998): 6

Continental R (2000) Millenium Edition: 10

Continental R Mulliner (1999–2003): 131

Continental R 420 (2000–2003): 38

Continental R Le Mans (2001): 46

Continental T: 350

Continental T (1996 — 2002): 322

Continental T Mulliner (1999): 23

Continental T Le Mans (2001): 5

Continental SC incl SC Mulliner (1999): 79



 

Club Bentley Belgique et Luxembourg :

 

Association de fait d'histoire et de documentation des marques Rolls-Royce et Bentley, depuis leurs créations jusqu'à nos jours.
Biographies, technique, librairie, reportages etc. 

 

http://www.rrb.be/



Bentley Continental T
Bentley Continental R, S, T (1991-2003) Bentley Continental T