Borgward Isabella (1954-1961)

Borgward Isabella Cabrio BJ 1957 (Crédit Photo : foto-hanseat)

 

Publié par Philippe Baron le 19 mars 2015.

 

En 1954, Carl Borgward, constructeur atypique, décide de passer au cap supérieur en présentant l’Isabella, une voiture plus ambitieuse que ses modèles précédents. Cette voiture conçue en à peine un an est rapidement suivie par un break, une TS (Touring Sport), un coupé et un cabriolet dont la fabrication est assurée par le carrossier Karl Deutsch. L’Isabella fait le succès de la marque et la propulse à la troisième place des constructeurs allemands.

 

Borgward Isabella Coupe BJ 1957 - Crédit Photo : foto-hanseat - flickr

 

Fondée en 1928 par l'ingénieur Carl Borgward, la firme allemande Borgward,  basée à Brême, fabriquait en premier lieu des radiateurs automobiles multimarques et un petit véhicule utilitaire urbain économique à trois roues, le Blitzkarren, qui sera distribué sous la marque Goliath-Werke Borgward & Co jusqu’en 1961. En 1929, Borgward prenait le contrôle de Hansa-Lloyd et de Goliath. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, après avoir participé à la construction des sous-marins U-Boot, Carl Borgward décida de relancer ses activités avec la construction de voitures plus ambitieuses, modernes et innovantes. Ainsi dès 1949, il présente sous la marque Borgward, la Hansa 1500, premier véhicule en Europe à adopter la ligne «ponton» née aux Etats-Unis. Le modèle est suivi en 1952 par la Goliath GP 700E, une berline deux portes à moteur deux temps, première voiture équipée de l’injection directe développée par Bosch. Grâce à cette innovation, la consommation du moteur deux temps se trouvait réduite de 30 %. En 1953, il proposa la Hansa 2400, une voiture équipée d’une boîte de vitesses automatique à trois rapports et d’un convertisseur de couple propre à Borgward.

 

Crédit photo : yps- flickr

 

Carl Borgward présente sa plus grande réussite l'Isabella en juillet 1954, une voiture conçue selon ses méthodes empiriques en ordonnant une nouvelle fois Hermann Lünsmann, son responsable de la construction des prototypes depuis près de 30 ans, de mettre sur pied ses idées griffonnées sur papier. Car Carl Borgward décide de tout, du dessin du véhicule, du choix des coloris en passant par les procédés de production ou le salaire de ses ouvriers. Quant au nom d’Isabella, la légende veut que Carl Borgward, interrogé sur le nom à donner à son projet, ai répondu à ses ingénieurs : « Ça m’est bien égal. Collez-lui le nom de... Isabella si vous voulez ! ». « A l’automne 1953, explique Claus Borgward, mes parents étaient en vacances en Espagne. La patronne de l’hôtel se prénommait Isabella. Elle a dû faire les yeux doux à mon père, car ma mère très jalouse ne cessait de lui reprocher “son” Isabella. C’est par pure provocation que la voiture a été baptisée ainsi. » 

 

Crédit Photo : Sonjasphoto - flickr

 

L’Isabella est animée par un 4-cylindres de 1 493 cm3 de 60 ch et d’une grande fiabilité. Une anecdote amusante s’est produite lors d’un essai sur route avant sa commercialisation. L’épouse de Carl Borgward, qui prenait part aux affaires de son mari, paya de sa personne en s’installant aux commandes d’un exemplaire pour terminer, quelques minutes plus loin, dans un... tas de foin! Les mécaniciens avaient oublié de revisser le volant lors d’une réparation effectuée à la hussarde ! 

 

Crédit Photo : Sonjasphoto - flickr

 

En mai 1955, la gamme Isabella prend forme avec un break six glaces, puis avec l’Isabella Touring Sport au Salon de Francfort. Si la caisse se drape de quelques chromes supplémentaires et les clignotants émigrent au-dessus des ailes avant, le principal changement se situe sous le capot avec la puissance passant à 75 ch et une vitesse de pointe de 150 km/h. En 1957, Borgward présente l’Isabella Coupé au caractère élitiste, à la finition très soignée et à la carrosserie à deux tons de peinture ainsi que le fort élégant cabriolet fabriqué par le carrossier de Cologne Karl Deutsch.

 

Crédit Photo : Steffe - flickr

 

202 862 exemplaires (toutes versions confondues) ont été produits de 1954 à 1961. L’Isabella fut produite jusqu'à la fin de Borgward à l’automne 1961 suite à son arrêt pour des raisons financières. Il se murmure que cette fin a été provoquée par les analyses pessimistes d'un conseiller financier de chez BMW alors que le constructeur, 3è constructeur allemand derrière Volkswagen et Opel, aurait pu trouver facilement une issue. Carl Borgward n'a pas survécu très longtemps à la faillite de son entreprise. Il disparait en 1963. 

 

Photo : Steff
Crédit Photo : Chris 1971 - flickr
L'Isabella Combi - Crédit Photo : Michiel2005 - flickr
Crédit Photo : Regtur - flickr
Crédit Photo : Foto JB Hilversum - flickr
Crédit Photo : mikesworld - flickr
Photos : Georg Peter Landsiedel
Photo : Georg Sander
Photo : Hendrik Jan Bakker
Photos : Willem S Knol
Photo : Marco Moerland
1958 Borgward Isabella Combi - Photo : Wouter Bregman
Photo : BonsaiTruck
Photos : Autobild.de
Borgward Isabella Pick-Up - Photo : Georg Peter Landsiedel
Borward Isabella TS de Luxe & Borgward Isabella Coupe - Photo : Henrik Sommer
1958 Borgward Isabella TS Cabriolet - Photos : Marc Vorgers
Scan : Rick Zolla
Scan : Georg Sander