Bizzarrini 5300 GT Strada (1966-1968)

1966 Bizzarrini GT 5300 Strada - Crédit Photo : mycarquest.com

 

Publié par Philippe Baron le 10 février 2012.

 

Giotto Bizzarrini, brillant ingénieur, avait en 1957 intégré le bureau d’études de Ferrari pour la mise au point des 250 GT SWB, les spiders California et la mythique 250 GTO. Mais après une brouille avec Enzo Ferrari, il décide d’affronter la marque au cheval cabré sur son propre terrain en créant la marque qui portera son nom en 1966, la Bizzarrini S.p.A. Entouré d’une équipe d’anciens et fidèles collaborateurs, il va produire l’ISO Grifo A3/C rebaptisée Bizzarrini 5300 GT. Elle sera déclinée en deux versions : routière, Strada, et compétition, Corsa.

 

 

Sous l’immense capot de l’Italo-américaine prend place le V8 5,3 litres de la Chevrolet Corvette, une mécanique bourrée de chevaux (365 ch) et au couple monstrueux. La belle pèse tout de même 1 600 kilos. La Strada est créditée d’une vitesse de pointe d’environ 280 km/h. Le châssis et la mécanique de la 5300 GT sont identiques à celles de l’ISO. Toutefois, la carrosserie en aluminium n’est plus réalisée par Drogo comme l’était celle de l’A3/C, mais par la Carrozzeria BBM, également située à Modène.

 

 

La 5300 GT se reconnaît à quelques modifications esthétiques. La face avant reçoit des clignotants sous les projecteurs et un pare-chocs. Autres éléments d’identification, les persiennes ouvertes sur les flancs des ailes avant diffèrent de celles de l’A3/C : cinq ouvertures derrière les arches de roues et deux chromées (de grande taille) sur l’arrondi des ailes. Les poignées de portes seront également remplacées par des boutons. Quant à la poupe, elle hérite notamment d’un nouveau pare-chocs en deux éléments.

 

 

Après la construction des cinquante premières voitures, la 5300 GT évolue vers une présentation plus luxueuse de son habitacle pour attirer les clients Maserati, Lamborghini et Ferrari : bois précieux sur le tableau de bord et le volant, nouveaux sièges.

 

 

Les chiffres de production de la Bizzarrini 5300 GT varient en fonction des sources (de 70 à 100 unités). Seulement deux Corsa auraient été construites. Certaines voitures ont été finalisées en GT America. Lancée en 1965, cette dernière s’inscrit dans la lignée de la 5300 GT, dont elle se veut l’héritière. Une dizaine d’exemplaires en aurait été réalisée.

 

1965 Bizzarrini 5300 GT Strada - Photo : Gooding & Company