Audi Q7 (2006-2015)

 

Publié par Philippe Baron le 30 mai 2015.

 

Après ses deux grands rivaux, BMW et Mercedes, Audi se met à son tour au 4x4 de luxe avec son Q7 lancé à l’automne 2006. Issu de l’étude de style Pike’s Peak, présentée en 2003 et basée sur la plate-forme des Porsche Cayenne et VW Touareg, le tout-terrain d’Audi, plus grand que ses adversaires, est davantage routier sportif que franchisseur émérite, sans toutefois négliger cet aspect.

 

2003 Audi Pikes Peak Quattro Concept

 

Imposant avec ses 5.09 m de longueur, le Q7 laisse loin derrière lui, le VW Touareg (4.75 m) et le Mercedes Classe M (4,78 m). Déterminé à faire sa place en Europe, mais surtout aux Etats-Unis, le Q7 adopte quelques traits américains, outre sa longueur, en proposant une version cinq places et une variante sept places et ne fait confiance qu’aux quatre roues motrices. Pour limiter le poids de ce mastodonte, les trains roulants sont en grande partie en aluminium.

 

2006 Audi Q7 3.0 TDI

 

Côté moteurs, les premiers proposés sont un V8 4 163 cm3 essence à injection directe (FSI) de 350 ch et un V6 2 967 cm3 diesel de 233 ch. Ils sont tous les deux associés à une boîte de vitesses automatique Tiptronic à six rapports. Pour 2007, prennent place en essence le 3.6 l FSI de 280 ch et le 4.2 TDI de 326 ch qui fait alors du Q7 le SUV diesel le puissant du monde. Mais en 2008, la gamme motorisation du Q7 est complétée par le encore plus puissant V12 TDI d’une cylindrée de 6 litres disposant de 1 000 Nm de couple qui sont présents dès les bas régimes. Outre ses performances, le plus surprenant se situe au niveau de sa consommation mixte qui ne dépasse pas les 12 litres.

 

2008 Audi Q7 V12 TDI

 

Le Q7, produit à Bratislava en Slovaquie, est restylé en mars 2009 et en 2010 fait les frais de la politique du downsizing. Bannis sont tous les moteurs atmosphériques de la gamme et les moteurs essence reçoivent un compresseur. Ainsi, les 3.6 FSI de 280 ch et V8 4.2 FSI de 350 ch cèdent leur place au seul 3.0 TFSI en deux variantes de 272 et 333 ch. Le Q7 offre une version TDI à catalyseur DeNox.

 

2010 Audi Q7 3.0T

 

Présentée en décembre 2014, la nouvelle génération de Q7 montre des lignes nettement plus anguleuses. Commercialisée en avril 2015, elle succède à la première génération de Q7 qui comptabilise une production de 500 000 exemplaires, dont 16 000 en France soit 25 % de moins qu’aux Etats-Unis.

 

2015 Audi Q7 TFSI