Audi 50 (1974-1978)

Le camp des « petites » s’agrandit d’un nouveau modèle en septembre 1974 avec l’Audi 50. Avec ses 3.50 m, la dernière-née de la firme allemande est plus courte que la Peugeot 104 (3.58 m) mais de taille égale à la Renault 5 TL. Dessinée en collaboration avec la maison italienne Bertone, l’Audi 50 trouvera une sœur identique à ses côté six mois plus tard, la VW Polo,  (Article & Photos)

Audi 80 (1972-1978)

En 1972, Ludwig Kraus du bureau d’études d’Audi exploite le nouveau slogan de la marque « L’avance par la technologie » pour l’Audi 80 destinée aux classes moyennes. Dessinée par Hartmut Warkuss, déjà auteur du coupé 100 S et futur designer de la Bugatti Veyron, l’Audi 80 répond aux attentes des clients modernes, dynamiques et exigeants. Elle est récompensée en 1973 par le prix de Voiture de l'Année. (Articles & Photos)

Audi 80 (1978-1986)

Dévoilée à l’automne 1978, la deuxième génération d’Audi 80 est modernisée par Giorgetto Giugiaro, déjà designer du modèle de 1972, avec pour objectif d’améliorer l’habitabilité. Pour Ferdinand Piëch, le responsable du développement technique de la marque, l’Audi 80 constitue « l’idéal de tout conducteur sérieux aspirant à véhiculer sa petite famille dans les meilleures conditions ». (Article & Photos)

Audi 80 Quattro Compétition (1994)

En 1994, pour célébrer ses trois victoires consécutives depuis 1991 au Championnat de France de Supertourisme, mais surtout pour homologuer le modèle de course, Audi présente une série limitée, la 80 Quattro Competition, aujourd’hui très rare et recherchée par les amateurs de la marque aux anneaux, car diffusée qu’à 2 500 exemplaires. (Article & Photos)

Audi 100 - 200 (1976-1982)

Malgré une ligne adoucie et une surface vitrée plus importante, la nouvelle Audi 100, seconde génération, ne peut nier ses liens de parenté avec l’ancien modèle. Fidèle reflet de la continuité technique de la marque, elle inaugure pour la première fois sur une voiture de série un cinq-cylindres en ligne à essence. Pas de déclinaison coupé dans la gamme mais une version à hayon sous le nom d’Avant et une version plus luxueuse sous le nom d’Audi 200. (Article & Photos)

Audi 100 – 200  (1982-1990)

Lancée à l’automne 1982 au Salon de l'automobile de Francfort, l’Audi 100 de troisième génération reçoit dès l’année suivante le titre européen de la voiture de l’année, en partie grâce à son aérodynamique poussée. Son étonnant coefficient Cx de 0.30 constitue le meilleur résultat remporté sur une berline de grande diffusion. (Article & Photos)

Audi 100 Coupé S (1970-1976)

A l’automne 1968, la marque aux quatre anneaux présente une voiture sérieuse, moderne et ambitieuse, l’Audi 100. Un an plus tard, au Salon de Francfort, arrive un coupé dérivé de cette berline, l’Audi 100 Coupé S, qui représente le premier modèle réellement sportif de la nouvelle gamme et qui permet à Audi, alors à la recherche d’une identité, de prendre ses marques. (Article & Photos)

Audi A3 (1996-2003)

Présentée au Mondial de l’Automobile de Paris en octobre 2006, l’A3 est alors la plus petite Audi proposée au catalogue du constructeur d’Ingolstadt. Concentrant les qualités qui ont fait les succès de la marque, l’A3 se distingue par son image haut de gamme confirmée par un design soigné, des finitions valorisantes, des motorisations performantes et des tarifs élevés. (Article & Photos)

Audi A3 (2003-2012)

Dessinée par Walter Da Silva, la ligne de la nouvelle Audi A3, commercialisée en juin 2003, reprend l’esprit de la première génération avec une pincée d’agressivité en plus. Avec sa silhouette massive, posée sur de grandes roues, la ceinture de caisse haute et la calandre volumineuse, l’Audi A3 fait solide et haut de gamme en même temps. Son comportement routier sportif et son équipement sont cependant proposées au prix fort. (Article & Photos)

Audi A8 (1994-2002)

Vitrine technologique et commerciale d’Audi, la berline de haut de gamme A8, lancée en 1994, a la particularité de posséder un châssis et une carrosserie en aluminium. Avec son V6 TDi, elle se met au niveau des deux autres marques allemandes, BMW et Mercedes, en adoptant le diesel pour leurs modèles de prestige. A l’instar de ses concurrentes germaniques, elle est proposée en version allongée qui la transforme en limousine de luxe. (Article & Photos)

Audi Avant RS2 (1994-1996)

Au début des années 90, désireuse de radicaliser son image de marque sportive face à ses compatriotes allemandes BMW et Mercedes, Audi rivalise d'idées pour sortir des modèles toujours plus affûtés. Après avoir introduit la Quattro plus de dix ans plus tôt et assommé la compétition en rallye, la marque d’Ingolstadt en partenariat avec Porsche lance en 1993 l’Avant RS2, le premier "break de sport" de l'histoire automobile. (Article & Photos)

Audi Quattro (1980-1991)

En 1980, un nouveau règlement international en rallye autorise pour la première fois le recours à quatre roues motrices. Audi décide de ne pas laisser passer cette chance et charge le petit-neveu de Ferdinand Porsche, Ferdinand Piëch, de développer un nouveau modèle équipé de quatre roues motrices. L'Audi Quattro obtiendra son statut légendaire en produisant sur route des performances dignes de rallye. (Article & Photos)

Audi Q7 (2006-2015)

Après ses deux grands rivaux, BMW et Mercedes, Audi se met à son tour au 4x4 de luxe avec son Q7 lancé à l’automne 2006. Issu de l’étude de style Pike’s Peak, présentée en 2003 et basée sur la plate-forme des Porsche Cayenne et VW Touareg, le tout-terrain d’Audi, plus grand que ses adversaires, est davantage routier sportif que franchisseur émérite, sans toutefois négliger cet aspect. (Article & Photos)

Audi S2 (1990-1995)

Conçue sur la base du coupé 80/90, l’Audi S2 est apparue dans le courant de l’été 1990 pour remplacer le coupé Quattro qui fut la base de la groupe B en compétition, championne du monde des rallyes au début des années 1980. Le comportement de la S2 est désormais plus axé sur le confort que sur le sport. La S2 s’apparente davantage à une GT qu’à une vraie sportive sans concession. (Article & Photos)

Audi TT (1998-2006)

Avec son esthétique inhabituelle, en totale rupture avec ce qui se faisait à l’époque, l’Audi TT, esquissée par Peter Schreyer, est considérée comme un chef d’œuvre du design industriel moderne. Ce petit coupé sport aux lignes fluides, présenté sous forme de concept-car au Salon de Francfort 1995, prend sa forme définitive à l’automne 1998 et connait d’emblée un beau succès commercial. (Article & Photos)

Audi V8 (1988-1994)

Vaisseau-amiral de la marque, la prestigieuse Audi V8 est présentée au grand public en 1988, lors du Mondial de l’automobile de Paris, premier du nom. Chargée d’apporter à la firme bavaroise l’image qu’il lui faisait défaut dans la catégorie des voitures de grand luxe, elle se présente sous la forme d’une grosse berline quatre portes haut de gamme dotée de technologies de pointe. (Article & Photos)