Aston Martin Lagonda (1974-1990)

1976 Aston Martin Lagonda

 

Publié par Philippe Baron le 2 juillet 2016.

 

Au London Motor Show d’octobre 1976, l’Aston Martin Lagonda Serie 2 rencontre un franc succès. Cependant, il faudra s’armer de patience pour se faire livrer la voiture la plus chère du monde car la nouvelle venue est composée de pièces très peu utilisées. Sa structure et ses trains roulants lui sont spécifiques sans parler de son équipement d’affichage d’informations par LED avec commandes tactiles, complètement inédit à l’époque. 

 

1969 Aston Martin Lagonda V8 Saloon Prototype (MP/230/1) - Photos : Bonhams

 

En 1947, la marque Lagonda, spécialisée dans les luxueuses voitures de sport, est rachetée par David Brown, qui vient juste d’acquérir Aston Martin. Dès lors, les deux firmes sont liées. Les Lagonda sont des berlines 4 portes bénéficiant des mêmes organes mécaniques que les Aston Martin. Leur production très limitée cesse en 1963. Il faut attendre 1974 et la reprise d’Aston Martin par une firme d’investisseurs, Company Development, pour voir réapparaître le nom de Lagonda.

 

 

En 1969, David Brown, toujours patron d’Aston Martin et Lagonda, avait émis l’idée de relancer une berline au sein de la gamme. Il aurait ainsi la satisfaction de se faire conduire par un chauffeur, dans une voiture fabriquée par sa firme. Un prototype ('MP/230/1') est même produit mais le projet restera sans lendemain. Fatigué de combler par ses autres entreprises les déficits permanents d’Aston Martin, David Brown cède sa marque en 1972 à Company Development qui tentera de relancer Lagonda aux côtés des Aston Martin existantes.

 

 

Présentée au London Motor Show en octobre 1974, l’Aston Martin Lagonda (Serie 1) est présentée pour la première fois au public. Elle dérive du prototype de 1969 signé William Towns qui fut utilisé à titre personnel par David Brown. Elle est construite sur la plate-forme de la DBS V8 à empattement allongé, dont elle conserve le V8 de 7 litres et la transmission. Vendue 24 % plus chère que la DBS V8, en pleine crise pétrolière, la Lagonda moderne ne peut rester qu’exclusive et son retrait du catalogue est effectif en juin 1976 après seulement 7 voitures construites. Leurs châssis sont répertoriés  par numéro allant de ‘12001’ à ‘12007’.  

 

1974 Aston Martin Lagonda V8 Saloon - Photos : Bonhams

 

En 1975, George Minden, américain, et Peter Sprague, canadien, rachètent la marque, remettent le constructeur à flots et décident de frapper fort en présentant au London Motor Show d’octobre 1976  l’Aston Martin Lagonda Serie 2, avec sa ligne en coins, œuvre également de William Towns. La voiture y rencontre un franc succès avec près de 250 réservations. Sous le capot, est conservé le V8 retravaillé des coupés Aston de Tadek Marek de 5,3 l 305 ch, permettant t’atteindre 250 km/h.  Mais il faut s’armer de patience pour se faire livrer la voiture la plus chère du monde. La nouvelle venue est composée de très peu de pièces utilisées. Sa structure et ses trains roulants lui sont spécifiques sans parler de son équipement d’affichage d’informations par LED avec commandes tactiles, complètement inédit à l’époque. 

 

1976 Aston Martin Lagonda

 

Au total, il faut compter plus d’un an avant que la voiture ne passe au stade de l’industrialisation, toujours effectuée à la main. Les premières livraisons n’interviennent que fin 1978. L'évolution du modèle donne le jour en 1985 à la Serie 3 à injection Weber Marelli, 309 ch ou 264 ch avec catalyseurs. La Serie 4 est présentée au Salon de Genève en mars 1987 avec l’abandon des phares principaux rétractables désormais disposés de part et d’autre de la calandre avec les clignotants dans les pare-chocs et les antibrouillards dans le spoiler. La fabrication du modèle est stoppée définitivement en janvier 1990 avec une production de 462 exemplaires de la Serie 2, 76 exemplaires de la Serie 3 et 98 exemplaires de la Serie 4. 

 

1982 Aston Martin Lagonda
1987 Aston Martin Lagonda Serie