Aston Martin DBS (1967-1972)

1970 Aston Martin DBS V8 - Photo : Bonhams

 

Publié par Philippe Baron le 13 février 2015.

 

En 1966, Aston Martin commissionne Touring pour réaliser le prototype de la DBS, future remplaçante de la DB6. Ils seront au nombre de deux, mais, suite à la faillite du carrossier milanais, ils resteront à ce stade. La surprise est donc de taille quand est présenté le nouveau coupé le 25 septembre 1967 au Palais de Blenheim au milieu de la verdoyante campagne anglaise de l’Oxfordshire. Dessinée par William Towns, ancien designer du groupe Rootes, la DBS constitue une rupture stylistique dans la famille des DB, dont elle en constitue le dernier maillon. 

 

1968 Aston Martin DBS - Photos : Bonhams

 

Produite en parallèle avec la DB6 qui restera au catalogue jusqu’en 1970, la DBS présente un design qui s’éloigne des réalisations latines pour adopter la ligne fastback très en vogue aux Etats-Unis. La face avant cède à la mode des quatre phares mais la nouvelle Aston Martin conserve sa traditionnelle calandre « chapeau de gendarme » aux contours cette-fois atténués. L’habitacle se révèle particulièrement spacieux pour permettre à quatre personnes de trouver leurs aises. 

 

1968 Aston Martin DBS/V8 - Photos : RM Auctions

 

Pour sa conception, Aston Martin est parti du châssis de la DB6 avec les suspensions avant à triangles superposés et le pont arrière rigide, déjà présent sur les DB5. Sous le capot, la DBS est dotée à ses débuts du 6-cylindres en ligne 4 litres de 286 ch de la DB6, le temps au motoriste maison, Tadek Marek, de mettre au point le V8, qui, dès son apparition en 1970, fera de la DBS V8 l’une des voitures les plus rapides du monde sans rien concéder au confort.

 

 

Le V8 à 90° de 5,3 litres, doté de quatre arbres à cames en tête, est équipé d’une injection Bosch. Avec 320 ch, il permet à la voiture de dépasser les 250 km/h, le 0 à 100 km/h étant couru en 5,7 secondes malgré son poids de près de deux tonnes. La plupart des DBS V8 seront livrées avec une transmission automatique, bien qu’une boîte mécanique ZF soit disponible. En version automatique, les performances baissent quelque peu : 235 km/h et 6,2 secondes. Par rapport à la six cylindres, l'Aston Martin DBS V8 est identifiable extérieurement à sa prise d’air sur le capot plus largement dimensionnée et à ses roues en aluminium, qui remplacent celles à rayons héritées de la DB6.

 

1968 Aston Martin DBS - Photos : Bonhams

 

Traditionnellement déficitaire, Aston Martin connaît au début des années 70 des problèmes financiers aigus. De plus, la firme a du mal à satisfaire les exigences de la nouvelle réglementation américaine en matière de sécurité et de pollution. En 1972, David Brown cède Aston Martin à la Company Developments Ltd. En mai de la même année, la Vantage, la dernière des six cylindres Aston Martin, perd son appellation DB pour devenir Aston Martin Vantage. Tout comme la DBS V8, qui est remplacée par l’Aston Martin (ou AM) V8. La DBS a été produite à un peu plus de 1 600 exemplaires pour les versions 6 cylindres ou V8, tandis que seules 70 unités de DBS Vantage ont vu le jour.

 

1971 Aston Martin DBS V8 - Photos : Bonhams
1970 Aston Martin DBS - Photo : Mecum
1970 Aston Martin DBS V8 - Photos : RM Auctions

 

Indissociable de la saga James Bond, la DBS a connu son heure de gloire dans le sixième opus ‘Au Service Secret de sa Majesté’ projeté sur les écrans en décembre 1969. La V8 Vantage était équipée d’un réacteur, de skis escamotables, mais aussi d’un lance-missiles et d’un laser. La DBS s’illustre à nouveau devant la caméra, mais cette fois sur le petit écran, en devenant la fidèle monture de Roger Moore, alias Lord Brett Sinclair, dans la série ‘The Persuaders’ en français ‘Amicalement Vôtre’ diffusée à l’automne 1971. Elle rivalise avec la Dino 206 GT de Danny Wilde, incarné par Tony Curtis.

 

1970 Aston Martin DBS V8 "The Persuaders!" - Photos : Bonhams

1971 Aston Martin Shooting Brake sur base DBS, modèle unique réalisé par FLM Panelcraft – Photos : Bonhams
1966 Aston Martin DBSC Touring Prototype