Alfa Romeo Giulietta (1977-1985)

1977Alfa Romeo Giulietta

 

Publié par Philippe Baron le 14 novembre 2015.

 

Présentée en novembre 1977 à Taormina, l’Alfa Romeo Giulietta reprend le nom du modèle avec lequel la firme milanaise était passée à l’échelle industrielle en 1954. Berline de gamme moyenne à trois volumes destinée à une large clientèle, la Giulietta récupère l’ensemble des fondamentaux de l’Alfetta. Son très singulier profil cunéiforme est typiquement dans le style Alfa Romeo de l’époque. Brillante routière, la Giulietta se distingue par son rendement global.

 

1977 Alfa Romeo Giulietta

 

Produite dans les usines Alfa Romeo d'Arese au nord de Milan, la Giulietta est au début de sa commercialisation disponible en deux versions, qui se distinguent par leur niveau de finition et leur cylindrée, ces deux moteurs étant des 4 cylindres à double arbre à cames. La motorisation d'appel débute avec le 1 357 cm³ de 95 ch pour la ‘1.3’, tandis que le modèle haut de gamme, la "1.6", est équipée d'un moteur de 1 570 cm³ de 108 ch. La boîte à cinq rapports est reportée sur l’essieu arrière avec l’embrayage et le différentiel. La vitesse maximale est de 165 km/h pour la 1.3 et de 175 km/h pour la 1.6. En 1979 la gamme s'enrichit d'une version "1.8" avec un moteur de 1 779 cm³ de 120 ch permettant les 180 km/h et disposant d'un équipement intérieur supérieur à celui de la "1.6".

 

1977 Alfa Romeo Giulietta

 

En 1980 arrive la "2.0 Super", avec un 2 litres de 130 ch. La carrosserie n’est proposée que dans une seule teinte gris métallisé avec détails noir mat et une bande adhésive beige courant sur la ceinture de caisse et les pare-chocs. Cette version dispose d'un niveau de finitions enrichies : jantes en alliage léger, habillage de l'habitacle en velours.

 

1981 Alfa Romeo Giulietta 1.8

 

La seconde série du modèle est présentée en juin 1981 sous le nom de Nuova Giulietta L avec des carrosseries retouchées avec une moulure (sur les 1.3 et 1.6) ou une protection latérale en plastique (sur la 1.8) et des antibrouillards dans le pare-chocs, tandis que les intérieurs sont modifiés avec un nouveau volant, de nouveaux sièges et de nouveaux instruments. La gamme comprend les "1.3" et "1.6", en version de base, la "1.8" dans une finition plus luxueuse tandis que la "2.0 Ti" représente le haut de gamme. La partie mécanique reste inchangée mais en 1982, les versions 1600 et 1800 cm³ adoptent une nouvelle boîte de vitesses avec des rapports plus longs. Puis, Alfa Romeo présente la "Giulietta 2.0 Turbodiesel", avec un diesel turbocompressé VM de 2 litres développant 82 ch. Ce modèle est disponible en finition base et L.

 

1981 Alfa Romeo Giulietta 1.6 - Photo : Rob Russell
1983 Alfa Romeo Giulietta

 

À la fin de l'année 1983 la Giulietta troisième série fait son apparition. Le restylage concerne les pare-chocs, la calandre et la partie arrière avec l'ajout d'un bandeau noir qui englobe les antibrouillards. La finition intérieure est également revue. La gamme démarre avec la version "1.6", la "1.3" étant supprimée. Suivent les Giulietta 1.8, 2.0, 2.0 TD. Courant 1984, arrive la version hautes performance "2.0 Turbo’’ créée par Autodelta, équipée d'un 4 cylindres 2 litres à turbo-compresseur Avio de 170 ch, de soupapes d’échappement au sodium, d’une suspension plus ferme et quatre disques ventilés comportant des porte-plaquettes doubles. Son apparence est plus sportive : peinture noir métallisé, pare-chocs avec spoiler, intérieur sportif rouge, jante en alliage et pneus larges. En 1985, la Giulietta est remplacée par l'Alfa 75 après une production totale de 379 691 exemplaires. Le patronyme Giulietta reviendra en 2010 dans la gamme Alfa Romeo.

 

1983 Alfa Romeo Giulietta 2.0 Turbo Autodelta
1984 Alfa Romeo Giulietta 1.6 - Photo : Andrea Caleandro
1982 Alfa Romeo Giulietta - Photo : JanusDiedericus