Auto-Union 1000 SP (1958-1965)

Auto-Union DKW 1000 SP (1958-1965) 1958 Auto Union 1000 SP – Photo : Arjan De Rooy

 

Publié par Philippe Baron le 16 avril 2015.

 

DKW, marque du groupe allemand Auto Union passé sous le contrôle de Daimler Benz en janvier 1958, choisit ce moment opportun pour présenter un séduisant coupé très largement inspiré de la Ford Thunderbird, symbole de la voiture de sport du moment. Commercialisé sous la marque Auto Union, le coupé 1000 SP reste fidèle à la technologie du moteur à deux temps de DKW. Rejoint en 1960 par sa version cabriolet, il est un modèle qui a fait rêver toute une génération d'Allemands. 

 

 

Le 1er janvier 1958, alors qu’Auto Union passe sous le contrôle de Daimler Benz, une nouvelle usine est construite à Ingolstadt. Bien que dérivé de la berline DKW 1000, le coupé sportif, choisi pour redorer radicalement l’image démodée de la marque DKW, portera le nom d’Auto Union, marque au palmarès sportif prestigieux avant-guerre. Sa fabrication et son assemblage sont assurés à Stuttgart par le carrossier Baur.

 

Photo : Ralf Kunkel Christian

 

L'Auto Union 1000 SP s'inspire de la Ford Thunderbird en reprenant le principe d'une carrosserie élargie, de la bouche pincée faisant office de calandre, du toit à l'apparence d'un hard-top, des petits ailerons arrière, du gros bloc optique rond, du pare-brise panoramique, de la ligne de caisse abaissée. Par contre, elle adopte une nervure inférieure apposée sur les flancs et des ailes bombées qui, à l'arrière, cachent en grande partie le passage de roue. 

 

Photos : Try...Error

 

Fidèle à sa tradition, DKW dote la nouvelle 1000 SP d'un moteur trois cylindres deux temps d’une cylindrée de 981 cm3 donnant une puissance de 55 ch et alimenté par un carburateur double corps inversé Zenith 32/36 NDIX, de quoi permettre à cette traction avant d’atteindre les 140 km/h accompagné de la sonorité spécifique de ce moteur, de la fumée blanche et bleue qui s'échappe de l'échappement et de l'odeur qu'elle dégage.

 

 

En 1960, la version 1000 SP Cabriolet rejoint le coupé. Cette année-là, les chiffres de production de DKW commencent à décliner. Mercedes, en fait peu intéressé par cette marque et ayant besoin de liquidités pour un gros investissement dans les poids lourds, revend Auto Union à Volkswagen en 1964.  L'usine d'Ingolstadt permet à Volkswagen de répondre à la demande importante du modèle Coccinelle. Après 1 640 cabriolets et 5 000 coupés, l’Auto Union 1000 SP termine sa carrière.

 

Photos : Autopista
Photo : Ralf Kunkel Christian