Alpine A310 1600 VE (1971-1976)

 

Publié par Philippe Baron le 22 février 2012.

 

Malgré de retentissants succès en rallye, l’Alpine A 110 est très peu diffusée en raison de son caractère et de son format. Ainsi, à la fin des années 60, la petite firme de Dieppe envisage de faire évoluer sa gamme avec une Porsche 911 à la française. L'Alpine A310, dévoilée au Salon de Genève en mars 1971, présente un design aussi novateur que singulier.

 

Photo : Thomas Bersy

 

Jean Rédélé et son équipe démarrent le projet d'une nouvelle Alpine dès 1968. Lié par son contrat avec la Régie Renault, Alpine doit alors se contenter des mécaniques existantes dans le groupe et patienter pour la sortie effective du futur V6 PRV conçu en partenariat entre Renault, Peugeot et Volvo. Toute la petite équipe de Dieppe va donc travailler d'arrache pieds pour développer et concevoir la nouvelle Alpine A310 1600. Malheureusement, différents retards liés soit à des fournisseurs, soit à Renault (pour la fourniture des moteurs, éléments de suspension et boîtes) soit à des errements techniques, ont contraint le patron Jean Rédélé à commercialiser son Alpine A310 1600 VE avec quelques détails à revoir. Cela ne va pas arranger les finances de la firme de Dieppe. Le rachat d'Alpine par la Régie Renault interviendra pas plus tard qu’en 1973. 

 

 

L’Alpine A310 reçoit le moteur " Cléon alu ", type 807, qui fit ses premières armes chez Renault. Sa cylindrée passe à 1 605 cm3 contre 1 565 cm3 sur la R12 Gordini. Les performances pour l'époque étaient flatteuses avec une vitesse de pointe de plus de 200 km/h et moins de 9 secondes pour le 0 à 100 km/h.

 

 

L'Alpine A310 1600 VE ne connaîtra qu'une carrière en demi-teinte, altérée par la crise pétrolière et la situation financière précaire de la marque Alpine. La production de l’A310 1600 VE se résume à 1 255 exemplaires sur les 2 340 Alpine A310 1600 tous types confondus.